Posts for novembre 2018

Le porno et la masturbation : un couple pour prévenir le cancer de la prostate ?

Combien de fois la société et ses règles conventionnelles nous a dit que se masturber n’était pas bien ? « Ça va te rend impuissant » on entend dire souvent des gens qui rejettent catégoriquement la masturbation, soit par des raisons médicales ou soit par des raisons religieuses, il s’agit souvent d’un sujet tabou. Cependant, peut être que les dernières résultats des études menées par des universités prestigieuses ou des médecins spécialistes pourront changer l’avis de beaucoup de personnes quand à l’onanisme.

« Les données probantes suggèrent que l’éjaculation fréquente pourrait être inversement liée au risque de cancer de la prostate (CPa)… » assure  le background de l’étude menée par des chercheurs de l’Université de Harvard, aux États-Unis, qui ont porté sur presque 32 000 hommes en bonne santé qui, en 1992, avaient participé à un questionnaire concernant la fréquence de leur éjaculation.

Selon l’étude, les hommes examinés, âgés de 20 à 29 ans et de 40 à 49 à l’époque, ont été suivis jusqu’en 2010 et durant cette période de 18 ans, 3 839 d’entre eux ont été diagnostiqué avec un cancer de la prostate, et il est important de remarquer que ces hommes ont été inclus dans le groupe des ceux qui se masturbaient entre 4 et 7 fois par mois. En outre, les chercheurs ont constaté que ceux qui éjaculaient au mois 21 fois par mois, soi en pratiquant l’autostimulation ou dans des rapports sexuels, réduisaient 33% leur risque de développer un cancer de la prostate.

D’un autre coté, une autre étude un peu plus modeste menée par le scientifique australien, Graham Giles, membre du Cancer Epidemiology Centre à Melbourne, a démontré que, avec un échantillon de 1 079 patients  atteints du cancer de la prostate et de 1 259 hommes en bonne santé, les personnes qui avaient éjaculé plus de cinq fois par semaine, surtout dans la vingtaine, étaient un tiers moins susceptibles de développer une variante agressive du cancer.

Est-ce qu’il a une explication ?

Il est donc normal de se demander quelle est le rapport entre ces deux éléments, et d’après M. Giles, la raison pour laquelle la masturbation pourrait réduire le risque du cancer de la prostate obéit plutôt à l’expulsion du sperme de façon régulière, ce qui empêche ou prévient les hommes d’accumuler du contenu carcinogène dans le gland et l’urètre.

Ainsi, d’après les résultats de ces études, l’éjaculation pourrait se considérer comme un partenaire pour la lutte contre le cancer et même d’autres maladies causées par cette petite glande appelée prostate.

(suite…)